Quand on ne dispose pas d’une serre ou d’une véranda, il est difficile de débuter ses semis tôt et dans de bonnes conditions. Soit les semis ne sont pas à la température voulue pour une bonne germination, soit ils n’ont pas suffisamment de lumière et ils filent.

Cette mini serre pour semis réalisée à partir d’une étagère IKEA est une solution pour démarrer ses semis dans de bonnes conditions et obtenir des plants robustes dans les délais voulus.

La base : une étagère IKEA

Il s’agit d’un ancien modèle d’étagère, plus rustique et robuste que les actuels. Je n’ai pas réussi à identifier son nom !

Le modèle équivalent actuel serait Hejne, mais ses dimensions sont moins bien adaptées. https://www.ikea.com/fr/fr/p/hejne-1-section-pin-s29031416/

Les plateaux de mon étagère font 50cm par 90cm. Les plaques de semis que j’utilise font 50cm par 30cm, ce qui me permet d’en mettre trois par niveau sans perdre de place.
Malheureusement, les étagères Hejne ont des plateaux plus petits qui font 50cm par 78cm. A moins de trouver des plaques de semis adaptées, vous ne pourrez en mettre que 2 côte à côte.
Pour un bon espacement vertical, j’ai mis un total de cinq plateaux.

Vous pouvez utiliser d’autres modèles s’ils sont mieux adaptés, mais veillez à les prendre en bois pour pouvoir fixer les rampes de leds facilement.

Des lampes leds pour semis

Barre led et plaques de semis

Les semis sont éclairés avec des rampes de leds horticoles. Les leds fournissent un éclairage équivalent à la lumière du jour avec un spectre lumineux 6400 K. Elles chauffent peu, ont une consommation très faible et une durée de vie très importante.

Le gros défaut de ce type de matériel est son prix élevé. J’ai acheté ces barres led chez Hydrozone.

Les barres leds sont fixées par des crochets sur la partie haute des plateaux. Leurs câbles d’alimentation ressortent du rideau de fermeture de la mini serre via des trous sur un côté. Les lampes leds ont des interrupteurs, ce qui permet de les activer ou non, mais elles sont contrôlées par un programmateur de prise de courant.

Un programmateur de prise pour l’éclairage

Le programmateur est réglé pour fournir aux plants 14 heures d’éclairage quotidien.
J’ai choisi un programmateur de prise mécanique : ils sont moins chers que les programmateurs électroniques, plus faciles à régler et en cas de coupure de courant, ils ne sont pas réinitialisés.

Un rideau et film réfléchissant (Mylar)

La serre est fermée par un rideau en tissu sur lequel j’ai agrafé un film réfléchissant en Mylar. Ce film est très efficace, mais aussi très fragile, donc il faut en limiter les manipulations. Depuis, j’ai découvert qu’il existait d’autres films plus épais avec un revêtement « diamant » qui renvoie mieux la lumière. Ils sont plus épais et donc probablement plus résistants.

Un chauffage horticole

La mini serre de semis est dans ma cave. En hiver, il y fait assez froid et les rampes de leds chauffent peu. Je ne pouvais donc pas avoir une température suffisante pour la germination sans chauffage d’appoint.

J’ai donc ajouté un chauffage de serre radiant de 45W qui suffit pour faire monter la température au-delà de 20°.

A noter qu’un tapis de chauffage pour plaque de semis ferait probablement l’affaire !

Un thermostat pour terrarium

Pour contrôler le déclenchement du chauffage, je l’ai branché sur un thermostat dont le capteur est placé dans la serre. C’est un modèle utilisé pour les terrariums.

Des plaques de semis

J’utilise des plaques de semis à 50 alvéoles ainsi que des soucoupes. Les plaques de semis sont percées afin de permettre le drainage. L’arrosage peut donc se faire en remplissant partiellement les soucoupes, ce qui évite de renverser de l’eau sur les rampes de leds ou le chauffage. Les soucoupes peuvent également servir pour les godets dans lesquels je repique les plants lorsqu’ils sont assez grands. Les étiquettes sont placées au bout des plaques de semis pour être facilement lisibles.

Plaques de semis et godets

Conclusion

Faire ses semis en intérieur très tôt dans la saison, c’est possible, même sans serre chauffée ni véranda.

La mini serre occupe un espace limité et peut être placée dans une pièce non chauffée. Le matériel est assez facile à trouver et la fabrication à portée des bricoleurs les moins doués (dont je fais partie). La seule limitation est le prix de l’installation, mais il sera amorti sur de nombreuses années d’utilisation.

Serre de semis en fonction